Quelques définitions sur le coaching

Coaching

Le coaching est une démarche d’accompagnement. Son bénéficiaire y est accompagné vers l’atteinte de son résultat. Il doit donc être pleinement volontaire pour cette démarche (et non pas seulement « d’accord ») et adhérer pleinement à la définition des résultats visés.

Pour un résultat à atteindre donné, cette démarche est limitée dans le temps. Plusieurs coachings peuvent cependant se succéder, à chaque fois caractérisés par un ou des résultats à atteindre et un volume horaire défini.

Coach

Le coach est la personne chargée de participer au coaching depuis une position extérieure à l’organisation (entreprise, association, administration, etc.). Il ne pourra pas être salarié de l’entreprise ni être lié hiérarchiquement à un de ses membres. Sa mission est d’accompagner le bénéficiaire du coaching dans l’atteinte du résultat visé. Il ne prend parti ni pour le bénéficiaire en question, ni pour sa hiérarchie, ni pour le prescripteur. Il prend parti pour l’organisation à laquelle appartiennent les autres acteurs du coaching.

Cible

Est désigné par le terme « cible » la personne ou l’équipe directement bénéficiaire du coaching. Cette personne ou cette équipe ne sont cependant pas nécessairement les seules à être concernées par la démarche, et d’autres personnes peuvent être amenées à être impliquées dans les séances. Par exemple, il est possible que la participation du manager de la cible et/ou d’un représentant des Ressources Humaines à l’une ou l’autre séance se révèle importante.

Prescripteur

Le prescripteur est la personne qui va mettre en place le coaching du côté de l’organisation. Il pourra s’agir d’un représentant des Ressources Humaines ou du manager de la cible. Dans certains cas (coaching de dirigeant, par exemple), le prescripteur pourra être la cible elle-même.

Accord tripartite

Un accord tripartite est un document écrit dans lequel sont consignés et décrits les résultats visés par la prestation de coaching. La description des résultats en question sera la plus précise possible, de manière à éviter toute divergence d’interprétation par la suite. Elle comprendra notamment les critères de complétion de chaque résultat visé, c’est-à-dire les critères permettant de valider leur atteinte. Ces critères ne seront pas nécessairement quantitatifs, mais devront rester clairs et sans ambiguïté. L’accord tripartite se construit lors d’une première séance de coaching réunissant la cible, le coach et le prescripteur (ou éventuellement le supérieur hiérarchique de la cible). Il doit bien sûr remporter la pleine adhésion des trois parties impliquées.

Prestation de coaching

Une prestation de coaching se caractérise par la poursuite de résultats attendus, résultats définis dans le cadre d’un accord tripartite établi entre la cible, le prescripteur (ou éventuellement le manager du client) et le coach. Elle est généralement constituée d’un ensemble de séances de coaching étalées dans le temps, parfois d’une seule séance (coaching « flash »). Elle s’ouvre et se referme généralement par des séances tripartites, chargées dans un premier temps d’établir l’accord tripartite, et dans un deuxième temps de vérifier l’atteinte des résultats décrits.

Séance

Une séance est une rencontre de travail entre le coach et la cible du coaching, ou éventuellement entre le coach et un ou plusieurs des autres acteurs impliqués (prescripteur, hiérarchie, autres). La rencontre peut se faire de visu ou à distance (téléphone, vidéo conférence, autres moyens de communication à distance). La durée d’une séance est typiquement de 1h30 à 2h pour les rencontres de visu, et de 30 à 45 minutes pour les rendez-vous téléphoniques « flash » (ces durées ne sont qu’indicatives).

Séance tripartite

Une séance tripartite est une rencontre de travail entre le coach, la cible du coaching et un ou plusieurs tiers (prescripteur, hiérarchie, autres). La rencontre peut se faire, là encore, de visu ou à distance.

Une telle séance est typiquement employée pour ouvrir et refermer une prestation de coaching, son objectif devenant alors d’élaborer l’accord tripartite en ouverture de la prestation ou d’en valider la bonne exécution en clôture. Dans ce cas, sa durée est typiquement de 45 à 60 minutes.

Un tel dispositif peut cependant également être utilisé au cours du déroulement de la prestation, que cela soit pour constater les avancées intermédiaires ou pour permettre aux différents acteurs impliqués de travailler sur un point spécifique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *